La viande de Grillé est-elle industrielle ?

Le 05/10/2015 à 12h44 - Infos Kebab

Ce matin, nous avons reçu une photo d'un membre de kebab-frites, qui nous faisait part de son étonnement quant à la présence devant chez Grillé, le kebab haut de gamme, d'un camion de livraison de la société Bay Tat. Et il faut reconnaître que la présence de ce camion a suscité notre curiosité...

En effet, la société Bay Tat est une société industrielle spécialisée dans la production de viande de kebab surgelée, comme vous pouvez le voir sur la page des produits commercialisés par Bay Tat. La question se pose donc d'elle-même : pourquoi ce camion est présent devant Grillé, le kebab hyper bobo et hyper chic de la rue St Anne, qui se targue depuis son lancement de s'approvisionner en veau de lait chez Hugo Desnoyer, le boucher star ? Est-ce que la société de Frederic Peneau aurait succombée aux sirènes de la rentabilité en changeant de fournisseur de viande ? C'est en tout cas ce que laissent également penser les avis des internautes, qui ont fréquenté le restaurant récemment.

Sur le site Trip Advisor, nous pouvons constater que de nombreux clients se plaignent d'une baisse de qualité générale du restaurant, et plus particulièrement de la viande :





Autre signe de la baisse de qualité de l'établissement ? Le ketchup bio et maison, disponible a ses débuts (pour 0.50 euros supplémentaires), a été remplacé par de petits sachets industriels, comme le précise un internaute.



Alors que conclure de cette affaire ? Et bien, si aucune preuve n'est avérée pour le moment, il y a tout de même de gros soupçons qui pèsent sur la provenance de la viande du restaurant qui avait fait le buzz lors de son lancement, en mettant en avant justement la qualité de sa viande (du veau de lait, à l'époque ou il avait été testé par l'un de nos membres).

Si la "tromperie" est avérée (il est toujours précisé sur le site internet du restaurant que le veau de lait vient de chez Desnoyers), le kebab risque bien d'avoir du mal à se relever d'une telle erreur stratégique... En effet, le sandwich étant vendu 12 euros avec frites, à ce prix-là, le client refuse d'être pris pour un imbécile, et que les produits qu'on lui vend ne soient pas ceux annoncés par le restaurateur. Affaire à suivre donc, mais il ne fait aucun doute que les soupçons qui pèsent sur la qualité de la viande du restaurant vont faire les beaux jours du vrai kebab "fast casual", comme Our Kebab, ou encore du petit dernier, Zarma à Pigalle, dont on vous reparlera très prochainement....

La photo qui a mis le feu aux poudres, prise ce matin :