Le nom des Kebabs de Paris et ailleurs.

Le 29/06/2009 à 01h43 - Infos Kebab

Vous aurez surement pu le remarquer, si vous faites un tour rapide de la liste des Kebabs en France et notamment sur Paris : certains noms de restaurants reviennent avec insistance. Manque cruel d'imagination ou simple hommage à une chère patrie ?
Toujours est-il que cela contribue souvent à alimenter la confusion entre les bons et mauvais restaurants. L'originalité d'une enseigne étant aussi un critère de sélection, les restaurateurs aurait tout à gagner à se montrer innovant !

Kebab Frites vous propose un petit décryptage des enseignes les plus utilisées, classées par catégorie et ordre décroissant, selon un indice (en %) de fréquence calculé parmi les quelques milliers de Kebabs que nous recensons.

La plupart des restaurants Kebabs portent un nom ayant attrait à la géographie, et on peut constater qu'il existe toujours un lien entre la Turquie et/ou la Grèce.

- Istanbul (6.8%)
Istanbul est la plus grande ville de Turquie avec ses seize millions d'habitants. Elle est située à cheval sur l’Europe et l’Asie, de part et d’autre du détroit du Bosphore, et est généralement considérée comme européenne parce que la ville historique est située en Europe. Elle est au centre de l’une des plus grandes agglomérations du continent et constitue le principal pôle économique du pays. Appelée aussi la Nouvelle Rome (d'ailleurs, comme Rome, Istanbul est fondé sur sept collines), Istanbul appartint tour à tour à la Grèce antique, à l’Empire romain parfois appelé byzantin quand elle en fut devenue la seconde capitale, à l’Empire latin d'Orient, à l’Empire ottoman, puis, juste après la chute de celui-ci, à la Turquie. Les anciens noms de la ville, Byzance puis Constantinople, témoignent de cette longue histoire. Seules quelques autres grandes villes ont eu trois noms au cours de leur histoire. Du point de vue historique, on peut considérer qu'avec Athènes et Rome, Istanbul est l'une des trois capitales antiques les plus importantes aujourd'hui.

- Bosphore (3.53%)
Le Bosphore est le détroit qui relie la mer Noire à la mer de Marmara et marque, avec les Dardanelles, la limite méridionale entre les continents asiatique et européen. Il est long d'environ 30 kilomètres pour une largeur de 550 à 3 000 mètres. Il sépare les deux parties asiatique et européenne d'Istanbul.

- Pacha (2.37%):
Le mot pacha vient du persan padshah ou padeshah qui signifie roi. Il définit un office de haut rang dans le système politique de l'Empire ottoman. Ce titre était typiquement accordé aux gouverneurs de provinces et aux généraux. Il a aussi une valeur honorifique : « Pacha » est un équivalent de « Monseigneur », « Sir » ou « Voïvode ».

- Antalya (2.11%)
Antalya est une grande ville du Sud de la Turquie, et est aujourd'hui la capitale touristique de la côte méditerranéenne turque, surnommée « la Riviera turque ». La vieille ville d'Antalya, Kaleici, s'allonge au flanc d'une falaise abrupte en contrebas de laquelle se niche un ancien port, aujourd'hui port de plaisance moderne. La population d'Antalya se monte à 798 507 habitants en 2008. Depuis sa fondation en 150 av. J.-C. par Attale II, roi de Pergame, qui l'appela Attaleia, la ville a toujours été habitée. Les Romains, les Byzantins et les Seldjoukides occupèrent la ville avant qu'elle ne tombe sous la loi ottomane. Elle fut alors nommée Adalya (ou Adalia).

- Cappadoce (1.90%)
La Cappadoce, située dans l'actuelle Turquie, est un ancien pays d'Asie Mineure. Elle se situe à l'est de la Turquie centrale et à 322 km au sud-est d'Ankara. Cette région couvre une superficie de 322 km². Elle est connue pour ses habitations troglodytiques.

- Anatolie (1.41%)
L’Anatolie (« Orient » en grec, anadolu en turc), connue également sous le nom d'Asie Mineure, est la péninsule située à l’extrémité occidentale de l’Asie. Elle correspond aujourd’hui à la partie asiatique de la Turquie (96 % du territoire total de la Turquie, les 4 % restants étant situés en Thrace). Le terme d'Asie mineure est encore très courant de nos jours. Anatolie, en grec ancien, veut dire « le pays où le Soleil se lève ».

- Éphèse/Efes (1.16%)
Éphèse est l'une des plus anciennes et des plus importantes cités grecques d'Asie Mineure, la première de Ionie. Bien que ses vestiges soient situés près de 7 km à l'intérieur des terres, près des villes turques contemporaines de Selçuk et Kusadasi dans l'Ouest de la Turquie, Éphèse était dans l'Antiquité et encore à l'époque byzantine l'un des ports les plus actifs de la mer Égée, près de l'embouchure du grand fleuve anatolien Caystre. L’Artemision, le grand sanctuaire dédié à Artémis, la déesse tutélaire de la cité, compté parmi les Sept merveilles du monde, et auquel Éphèse devait une grande part de sa renommée, était ainsi à l'origine situé sur le rivage. C'est l'œuvre combinée des sédiments charriés par le Caystre, de changements climatiques et peut-être d'accidents sismiques, qui explique le déplacement progressif de la côte vers l'Ouest, et l'ensablement des ports successifs de la ville, jusqu'à leur abandon pur et simple.

- Marmara (1.00%)
La mer de Marmara est une mer située entre l'Europe orientale et l'Asie mineure et qui relie la mer Noire à la Méditerranée. Elle s'étend sur une superficie de 11 500 km2 et une profondeur maximum de 1 261 mètres. Elle est bordée au nord et au sud par la Turquie. Elle est située sur une faille responsable de nombreux et dramatiques séismes. Elle communique au nord-est avec la mer Noire par le Bosphore, et au sud-ouest avec la mer Égée par le détroit des Dardanelles. Le nom de Marmara proviendrait de l'ancien terme grec Marmaros ou marmaron (désignant le « marbre » blanc tacheté ou veiné de bleu) très courant dans l'île de Prokonnesos : île (nesos) aux chevreuils (prokos), qui désigne depuis « l'île de Marmara » (aujourd'hui Proconnèse). Celle-ci a donné par extension son nom à la mer que les Grecs anciens nommaient jusqu'ici : la Propontide (car elle leur permettait d'accéder au Pont Euxin, ancien nom de la mer Noire).

- Bodrum (0.77%)
Bodrum, fondée par les Grecs sous le nom d’Halicarnasse, est une ville du sud-ouest de la Turquie, dans la province de Mugla. Port bordé par le golfe de Cos (mer Égée), elle compte officiellement un peu plus de 88 000 habitants (en pratique plusieurs centaines de milliers en été). Elle devint à partir des années 1960 un centre touristique grâce aux efforts de l'écrivain Cevat Sakir. Aujourd'hui, il s'agit d'une station touristique très fréquentée, particulièrement prisée par la bourgeoisie d'Istanbul et les touristes étrangers. Bodrum est en outre l'escale de nombreuses croisières.

- Ankara (0.72%)
Ankara, (anciennement appelée Angora et Ancyre durant l'Antiquité), en Anatolie centrale, est la capitale de la Turquie et la deuxième plus grande ville du pays, après Istanbul. C’est aussi la préfecture de la province du même nom. Ses habitants sont les Ankariotes. Peuplée de 4 millions d'habitants, la ville est située à 850 mètres d'altitude.

- Carthage (0.36%)
L'histoire de Carthage n'est guère facile à étudier en raison de son assujettissement par les Romains à la fin de la Troisième Guerre punique. Il ne reste que peu de sources historiques primaires carthaginoises.
Ces auteurs proviennent de cultures souvent en rivalité avec Carthage. Les Grecs lui disputèrent la suprématie en Sicile et les Romains entrèrent en guerre contre la cité. Ces sources écrites par des étrangers ne sont pas toujours dénuées de préjugés. Toutefois, des excavations récentes ont mis au jour des sources primaires plus fiables. Certaines fouilles confirment des aspects de la vie à Carthage telle que la décrivaient les auteurs anciens, mais d'autres non, et beaucoup de découvertes restent encore peu probantes. Extension du territoire carthaginois avant la Première Guerre puniqueComme tous les comptoirs phéniciens, Carthage doit, en signe d'allégeance, verser un tribut à Tyr. Cependant, le déclin de Tyr face à la progression des Grecs l'incite à prendre son indépendance au cours de la seconde moitié du VIIe siècle av. J.-C.. Un siècle et demi après la fondation de la ville, les Carthaginois s'installent aux îles Baléares puis dominent l'ouest de la Sicile, le sud de la Sardaigne et, alliés aux Étrusques, repoussent les Grecs hors de Corse. Ils contrôlent alors la totalité du commerce et de la navigation en Méditerranée occidentale, et possèdent de nombreux territoires à l'intérieur comme à l'extérieur de l'Afrique : Maurétanie, Numidie, Ibérie, sud de la Gaule, Sicile, Sardaigne et sud de l'Italie. À l'aube de la Première Guerre punique, Carthage représente un territoire d'environ 73 000 km² et une population de près de 4 millions d'habitants.

- Galatasaray (0.34%)
Le Galatasaray SK (Galatasaray Spor Kulubü) est un club turc de football fondé le 1er octobre 1905 au lycée de Galatasaray à Istanbul. C'est le club de football le plus titré de Turquie. Il est aujourd'hui le premier, et le seul, à avoir remporté deux coupes européenne, une Coupe de l'UEFA et une Supercoupe d'Europe, toutes deux remportées en 2000. La rivalité historique entre les deux équipes stambouliotes de Galatasaray SK et Fenerbahçe, fondé deux ans plus tard, fait du derby entre ces deux clubs l'un des plus tendus au monde.

Par ailleurs, le terme Kebab revient dans plus de 20% des noms de restaurants... histoire d'être sûr de savoir ce que l'on mange ;)

Articles recommandés

  1. Le Kebab savoyard ! Le Kebab savoyard !
  2. Du sushi au kebab Du sushi au kebab
  3. Le Kebab, y'a pas d'heure pour en manger ! Le Kebab, y'a pas d'heure pour en manger !
  4. Fête de la Musique et du Kebab ! Fête de la Musique et du Kebab !