Triple steack et spécial dinde - 129 à Saint denis

Le 03/09/2013 à 08h26 - Chroniques du Kebab

Bon, tout d’abord je tiens à m’excuser pour la qualité des photos, elles sont prises de nuit, à la lumière d’un téléphone portable. Je comptais attendre de retourner au 129 pour publier une chronique avec de meilleurs photos, puis je me suis dit que le jour où j’y retournerais je prendrais un sandwich différent alors autant vous faire partager déjà cette chronique.


Alors le 129 (classé 1er du 93), d’emblée, il m’a scotché sur deux choses, déjà quand je suis arrivé là bas, il était 23h mais pourtant le restaurant était blindé de monde, il y avait la queue jusque dehors et plus une table de libre, on était en semaine ! comment ça se passe le week end ? un chemin de grilles est installé dehors comme pour un concert? lol j’avais jamais vu ça de ma vie.

L’autre point qui m’a frappé c’est quand le gars à la caisse m’a tendu le sac avec mes deux kebabs, j’ai senti un poids énorme pour deux sandwichs, j’ai même eu le reflex de regarder s’il n’avait pas ajouté les deux canettes dans le sac, et non ! c’était que les sandwichs. Au poids du sac je savais déjà que je ne pourrais pas tout finir, et pourtant je suis un gros mangeur, croyez moi, j’ai de la ressource et j’ai ma petite réputation auprès de mes amis, mais là, même en ayant rien mangé depuis midi il ne m’a pas était possible de tout terminer.

Le resto n’a pas de broche, tout est fait sur plaque, les sauces sont toutes dans des récipients métalliques donnant vraiment l’impression qu’elles sont maisons, les crudités sont fraiches RAS, 4 ou 5 gars virevoltent sur à peine 3 m2 de cuisine pour satisfaire l’avalanche de commandes qui ne s’arrête qu’à la fermeture. Les viandes sont toutes cuitent à la commande et ils trouvent même le temps de vous toaster votre pain . Sous une impression de pagaille générale avec leur énorme plaque débordante de toutes sortes de viandes , tout s’imbrique finalement.


Je passe commande du fameux triple steak, je vais pas venir au 129 sans gouter leur fameux triple steak (d’ailleurs une énorme photo de ce sandwich surplombe toute les autres photos au dessus de nos têtes), j’ajoute 2 canettes et un sandwich spécial dinde sauce algérienne supplément fromage. Le tout si je me rappelle bien avoisinait les 13 euros, tarif assez courant pour deux menus.

Le service est courtois et assez rapide compte tenu du monde et de l’état de fatigue certain des employés du snack à cette heure tardive. Je repars avec ma lourde commande.

J’ouvre les boites et il fallait s’y attendre les portions sont énormes, j’ai jamais vu ça, (ou peut être une fois mais pas dans un kebab, mais dans une baraque à frite près de Lille dans ma jeunesse, ou je me demandais si le cuisto allait un jour s’arrêter d’ajouter des frites dans mon « papier journal »)

Les sandwichs sont fortement garni mais c’est surtout la portion de frites qui est gargantuesque. Je goute une frite, pas mauvaise mais banale et j’aurais vraiment préféré qu’ils me mettent la sauce dans des petits pots ou alors là où il n’y avait pas de frites, mais où ?? la boîte en est remplie lol

J’attaque le triple steak, triple fromage, jambon de dinde et œuf, sauce algérienne tomate. C’est pas dans mes habitudes de commander un sandwich avec de l’œuf mais comme c’est leur spécialité…

C’est pas mauvais, plutôt bon, tout est bien cuit, tout est parfaitement amalgamé sur la planche même, à la cuisson. Le mix œuf-fromage-steak est plutôt bon, l’œuf reste mollé comme j’aime mais je trouve qu’il est un peu trop présent dans le sandwich. L’œuf occulte un peu les autres goûts, au final c’est un sandwich qui me laisse un bon souvenir mais que je ne reprendrais pas, un peu comme un film qui vous a plut mais dont vous n’achèterez pas le dvd.

Le sandwich à la dinde est plus dans les goûts dont j’ai l’habitude, bien meilleur que le spécial du kool à colombes qui est pourtant plutôt bon, la viande est gouteuse et bien assaisonné, on sent qu’elle a longuement marinée avant d’être cuite, cette dinde n’est pas fibreuse comme dans certain autres resto, par contre le sandwich est tellement chargé qu’il déborde et se casse de partout, dommage, ça n’enlève rien à ses qualités gustatives mais ça me conforte dans l’impression générale que j’ai de ces sandwichs, tout ça manque un peu de raffinement, je ne dis pas que c’est pas bon, c’est bon, et le 129 mérite sa réputation, les viandes sont parfaitement assaisonnées, les cuissons sont respectées, les quantités sont là et le tout est cohérent, mais cette avalanche de frites (qui au final reste dans la boite) et aspergée de sauce de partout, les pains qui se cassent ne pouvant plus supporter leurs charges, la trop forte abondance , triple, triple, triple, fait qu’au final tout ça donne l’impression que c’est un peu too much.

Vous me direz c’est paradoxal pour quelqu’un comme moi qui prends toujours tout par deux et bien non justement, c’est encore plus flagrant pour moi, si une personne comme moi trouve que c’est trop « blindage » alors c’est d’autant plus « trop blindage », je sais pas si vous me suivez lol.

Je vous donne un autre exemple lol, vous prenez un royal cheese, mc do, il est plutôt bon seul mais vous en achetez 3 pour vous confectionner un triple royal cheese « maison » en superposant les couches, et bien on a pas changer les ingrédients, tout reste pareil et pourtant c’est too much lol

J’ai essayé, comme quoi, même les quantités ont leur importance dans l’appréciation gustative générale.

Bon je garde tout de même une bonne impression du 129, car « ça cuisine » et je compte bien y retourner tout de même pour gouter leurs chicken qui a aussi bonne réputation. Ce test me conforte aussi dans le fait que la Baraka d’Ermont près de chez moi est un sacré bon « snack plancha » car le 129, 1er de Seine Saint Denis pourtant bon , est pour ma part un cran en dessous de la Baraka.

Triple steack et spécial dinde - 129 à Saint denis - Photo 1 Triple steack et spécial dinde - 129 à Saint denis - Photo 2 Triple steack et spécial dinde - 129 à Saint denis - Photo 3 Triple steack et spécial dinde - 129 à Saint denis - Photo 4