Hygiène : les 7 astuces pour reconnaitre un bon Kebab

Le 17/08/2009 à 08h01 - Infos Kebab

L'hygiène et le kebab... une vraie histoire d'amour !

"Jamais je ne mettrai les pieds dans un kebab, j'ai pas envie d'être malade !", "Un kebab ? ah non ! on sait même pas d'où vient la viande et depuis combien de temps elle est là ! T'as vu la tête de la broche ?!".

Hygiène et Kebab sont régulièrement associés dans la bouche des détracteurs du sandwich turc, et pour beaucoup, c'est l'argument qui revient le plus souvent pour justifier la non-consommation de kebab !

Vous le savez, vous qui fréquentez souvent les snacks, cette réputation est loin d'être vraie partout, et on trouve de plus en plus de très bons restaurants dirigés par de vrais professionnels, qui servent aux clients des produits frais, et préparés dans le respect des normes de qualité et d'hygiène. Malheureusement, il faut l'avouer aussi, il y'a des brebis galeuses qui ternissent l'image de la profession, et qui participent à la mauvaise réputation du kebab. Des snacks ouverts plutôt pour l'appât du gain que l'amour du métier, avec des économies faites sur la qualité et les règles sanitaires.

Kebab-Frites vous donne quelques conseils pour repérer le bon kebab et éviter le mauvais !

La viande
La viande de kebab est une denrée très fragile, qu'il convient de manipuler avec soin. Sachez qu'une broche de viande ne doit pas être utilisée plus d'une journée. Si elle n'est pas terminée en fin de service, elle doit être détruite. Attention également à la viande déjà découpée qui attend dans un bac, c'est un signe de mauvaise habitude... Demandez plutôt à avoir des morceaux fraichement coupés.

Astuce n°1 : si vous voyez une broche bien entammée un matin à l'ouverture, c'est qu'elle est de la veille et ne devrait pas être vendue. Passez votre chemin.

Les crudités
La salade ne doit pas être flétrie ou noircie. Idem pour les tomates. Les bacs à crudités sont-ils placés dans un compartiment ou une vitrine réfrigérée ? La pince des crudités est-elle différente de celle qui attrape les lamelles de viande ?

Astuce n°2 : regardez les tranches de tomates pour voir si le pédoncule a été retiré. De même pour les oignons : le germe central indigeste a-t-il été retiré ?
Tout ça n'est pas obligatoire, mais donne une idée du soin que le restaurateur apporte à la préparation de ses crudités.

Les sauces
Bien que cachées dans leurs pots, les sauces doivent être fraiches et conservées au frais. Méfiez-vous des pots de mayonnaises qui trainent toute la journée sur les tables... ce n'est jamais très bon.

Astuce n°3 : Observez bien les pots de sauces. Les embouts sont-ils propres... ou entourés d'une couche de sauce séchée ?

La vitrine
Regardez l'aspect des brochettes, escalopes, et autres produits. Sont-ils stockées au frais ?

Astuce n°4 : dirigez votre regard directement sur la viande hachée, qui est la denrée la plus fragile généralement... il arrive qu'on voit des bords sec et plus foncés... Evitez l'Adana ou le Kefta dans ce cas-là.

Les toilettes
La propreté des toilettes d’un restaurant est souvent représentative de l’ensemble. Si les toilettes ne sont pas irréprochables, imaginez la cuisine...

Astuce n°5 : Y'a-t-il un savon pour se laver les mains ? Le patron utilise certainement les mêmes toilettes que les clients...

Le cuisto
Est-ce la même personne qui vous serre la main, touche la monnaie, et ouvre le pain avec ses doigts ?

Astuce n°6 : Regardez les mains du cuisinier quand vous le payer, c'est souvent très parlant. Evidemment, si il a les mêmes mains que votre mécanicien, changez d'adresse !

L'emplacement
Bien qu'on y pense pas au premier abord, l'emplacement est important. On dit souvent que les meilleures adresses sont les moins accessibles, ce n'est pas faux ! Un commerce qui résiste plusieurs années dans une rue non passante ou à l'extrémité d'une ville est souvent un signe de bonne qualité.

Astuce n°7 :Soyez surtout attentifs dans les snacks des lieux touristiques et des grands boulevards très passants dans les grandes villes. Ces restaurants idéalement situés n'ont pas besoin de clients fidèles, du fait du flux de touristes, et sont souvent moins regardant sur la qualité et le service rendu au client... de passage.

Que tout ça ne vous rende pas parano et vous empêche de manger des kebabs, au contraire, continuez et privilégiez les bons kebabs et les professionnels sérieux, pour qu'ils soient de plus en plus nombreux, et que cette mauvaise réputation qui colle à la peau de notre sandwich préféré ne soit plus qu'un mauvais souvenir !

Articles recommandés

  1. Kebab d'agneau mariné, miel et moutarde Kebab d'agneau mariné, miel et moutarde
  2. Berlin : l'incroyable réussite des rois du kebab Berlin : l'incroyable réussite des rois du kebab
  3. Bami Kebab, à Ho Chi Minh, Vietnam Bami Kebab, à Ho Chi Minh, Vietnam
  4. Légendes urbaines du kebab Légendes urbaines du kebab