Kebab-frites et adana - La Turquoise à Paris

Le 25/10/2013 à 10h27 - Chroniques du Kebab

La Turquoise, classé 1er France, j'aurais tellement voulu être enchanté .
Tout d'abord pour ne pas être trop décalé par rapport aux nombreux avis d'habitués du site mais surtout pour passé un bon moment gustatif en me délectant de ce fameux kebab-frites hissé au plus haut par les plus grands.

Il n'en fut rien malheureusement et la magie n'a pas opéré. Ne l'avais-je déjà mis tellement haut virtuellement que la réalité ne pouvait-être qu'une déception ?

Je me suis posé la question, plusieurs fois au cours de ces derniers jours, et j'ai attendu un peu de temps avant d'écrire ma chronique.

La réponse est non, lorsque je me remémore ce test, j'ai abordé ce resto de la même façon que les dizaines d'autres avant lui, j'ai regardé avec les mêmes yeux et goûté avec les mêmes papilles.

Il est au environ de 13h quand je rentre dans le resto, là où j'aimerais voir dans mes restaurants préférés l'autocollant « kebab-frites 2013 » et où malheureusement ce dernier brille par son absence, ici c'est le festival, et il n'y a pas que l'autocollant officiel, on se croirait même plutôt dans une boutique d'informatique près de daumesnil tellement il y a d'affiches, des copies d'écran du site kebab-frites parsèment la devanture et il faut être complètement aveugle pour voir que la turquoise n'est pas premier du classement. Hors à l'intérieur on ne retrouve pas cette engouement, il n'y a que deux ou trois tables occupées par des clients et devant le comptoir, je suis seul, ça tombe plutôt bien me dis-je « terre à terrement » à ce moment précis : je suis mal garé.

Hormis cette donnée pratique, plus sérieusement je m'interroge vraiment à ce stade, autant je disais à un membre il y a quelques jours que de voir ce resto vide à 22h du soir n'était pas anormal aussi bon fusse-t-il été, autant à 13h en semaine voir le 1er kebab France complètement vide (là où je suis obligé dans mon top 3 personnel de commander par avance par téléphone à cette même heure si je ne veux pas perdre une demi-heure à faire la queue) est plutôt déconcertant.

Bref. Je regarde un peu tout, la broche, les crudités, les cuistos, les clients. Je commande un kebab sauce blanche complet et un adana sauce blanche harissa complet aussi, la cuisson du deuxième me laisse le temps d'analyser l'ensemble. Les crudités sont très colorées et sont appétissantes, sur ça les autres chroniques et commentaires sont conformes, les sauces m'ont l'air purement maison encore un bon point, la broche par contre est plutôt banale, une broche comme on en voit chez tous les kebabistes, elle est loin d'être aussi appétissante que celle du bodrum par exemple. La viande à l'air plutôt sèche et pas assez grillé, pourtant le peu d'affluence permettrait normalement une meilleur cuisson. J'aime regarder les broches, à force d'en voir je peux déjà essayer de m'imaginer par les odeurs de celle-ci le goût qu'elle peut avoir et si elle est réussie. Mon indicateur, mon baromètre reste sur 0 en la regardant, aïe pourquoi ? Punaise, j'ai fait de la route pour venir, me suis tapé le périph...

Le pain que je vois en attente achève de visser mon baromètre primaire (car pour l'instant je n'ai rien goûté) sur le 0. Un pain d'hier, il a tout d'un pain de la veille, il se craquelle sur le dessus, donne l'impression d'avoir été mouillé, et est élastique à la découpe, voir mes photos (Seigneur, pourquoi m'avoir fait ça...)

Je sais pas ce que fiche le cuisto à le mettre 3 secondes près du grill de la broche mais c'est pas ça qui va le rattraper me dis-je sur l'instant. Je quitte le resto avec un sac léger comme l'air là où au Kemer à courbevoie un seul sandwich m'aurait fait le poids de ces deux là...

Là où à chaud j'aurais dit que les 3 secondes de chauffe pain près du grill et les petits trous d'aération pour les frites sur la barquette pouvaient passer pour un petit plus apporté au client, à froid avec le recul je me dis que ça passe plutôt pour de l'amateurisme. (je sais, la boutique n'est pourtant pas toute jeune)

Oublions tout ça, je passe à la dégustation, je commence par le kebab et j'en prends une grande bouchée, tout en mâchant cette grosse bouchée de sandwich au pain sans viande je commence à parler à mon sandwich (est-ce que je deviens fou?) je le supplie de m'aider à l'aider à ce stade. Aide moi ! La première bouchée est super importante, c'est comme la première gorgé d'une bonne bière glacée quand on est assoiffé, ou d'un coke rempli de glace pillée, c'est l'extase, c'est le meilleur moment. Ici rien de tout ça, je m'étouffe la bouche remplie de pain sans viande et même sans sauce (le sandwich est vraiment trop peu rempli, le pain est prédominant, la viande est comptée, regardez sur mes photos, le pain blanc libre sans sauce ni viande sur quelques endroits). Un faux départ est éliminatoire dans les compétitions majeures et ici on est normalement dans le haut du panier...

j'attaque tout de même la viande avec l'envie d'être enfin étonné, et là encore une fois, rien ne se produit, peu assaisonnée, sèche sans être râpeuse mais vraiment avare en goût, une viande très (trop !) maigre, la cuisson ne l'aide pas car le veau n'est pas assez grillée. Je pensais tester une viande un petit cran au dessus ou un petit cran au dessous de l'adresse des batignolles, je suis en présence ici d'une viande 4 niveaux en dessous du 2ème France. Cette viande j'en trouve du même niveau dans plusieurs autres endroits de Paris ou de Banlieue. J'ai d'ailleurs eu parfois plus de plaisir lors de vacances estivales dans une friterie lambda et son « kebab artisanal ».

Autant j'écrivais que le classement du bodrum n'était pas volé au vu de la qualité de sa viande et cela malgré la pauvreté de sa carte, autant ici, même avec une carte très riche, un adana plutôt très bon et même meilleur que la broche, des sauces maison (blanche et harissa) de qualité, des crudités goûteuses et colorées, pour moi la Turquoise ne mérite pas son classement de premier France, la viande correcte mais sans plus, et le pain trop présent et élastique et manquant de fraîcheur sont pour moi (j'insiste sur le POUR MOI) des freins rédhibitoires. Je ne suis même pas sûr de mettre la turquoise dans le top 10...

Je suis navré d'être aussi dur, et si je prends le temps d'écrire cette chronique (trois bons quart d'heure tout de même) c'est vraiment pas pour être méchant ou cassant, je veux juste livré mon ressenti, sans créer de polémique ou partir sur des tensions, je respecte énormément les avis des piliers et habitués du forum et beaucoup d'entre vous m'ont fait découvrir de superbes adresses et je les remercie pour ça. On a juste des points de divergence sur UN resto, bon c'est vrai, c'est le mieux classé de France mais nous ne sommes pas obligé d'être d'accord sur tout.

D'ailleurs j'ai regardé plusieurs notes de membres top10 du forum, et à part le vénérable Parigo (que je salue au passage pour ces merveilleuses chroniques sur la Turquoise justement), celles-ci ne sont pas aussi proche du fameux 6 auquel un kebab numéro un français pourrait prétendre.

Pour finir, je trouverais plus normal et équitable que le bodrum retrouve sa place de numéro 1 et ce même s'il n'a pas de carte et pas de choix, nous sommes sur le site kebab-frites, et leur « kebab-frites » justement est bien meilleur que celui de La Turquoise.



Ps : j'ai encore oublié de parler des frites comme dans presque toute mes chroniques, car comme d'hab' sans intérêt, du niveau d'un flunch comme toujours et comme dans tellement d'enseignes...

Kebab-frites et adana - La Turquoise à Paris - Photo 1 Kebab-frites et adana - La Turquoise à Paris - Photo 2 Kebab-frites et adana - La Turquoise à Paris - Photo 3 +5Kebab-frites et adana - La Turquoise à Paris - Photo 4 Kebab-frites et adana - La Turquoise à Paris - Photo 5 Kebab-frites et adana - La Turquoise à Paris - Photo 6 Kebab-frites et adana - La Turquoise à Paris - Photo 7 Kebab-frites et adana - La Turquoise à Paris - Photo 8 Kebab-frites et adana - La Turquoise à Paris - Photo 9