Kebab certifié Halal

Le 17/04/2009 à 07h26 - Kebab Business

"Viande Halal", "Certifié Halal", "Boucherie Halal", "Kebab Halal", ...
On voit aujourd'hui ces termes fleurir un peu partout sur les enseignes de nos snacks et autres boutiques d'alimentation, mais aussi sur les boites d'emballage des produits de supermarchés.

Qu'est-ce que c'est exactement ?

A l'origine, "Halâl" en arabe, définit ce qui est permis pour les musulmans. ( au contraire de "Harâm" : ce qui est interdit ). Le mot a été quelque peu galvaudé, puisque il est aujourd'hui utilisé comme un synonyme de "Dhabiha", qui désigne la méthode d'abattage rituelle prescrite de tous les animaux, à l'exception des poissons et fruits de mer, par la loi islamique.

Un produit Halal est donc un produit conforme à la tradition islamique, qui peut être consommé par les musulmans. Mais les non-musulmans achètent Halal également, du fait du prix souvent plus attractif, ou parce qu'ils considèrent ça comme un critère de qualité supplémentaire, notamment au niveau de l'hygiène.

Le Halal au service du marketing

Avec ses 17 millions de consommateurs musulmans en Europe, le marché du Halal représente pas moins de 7 milliards d'euros, et voit sa progression augmenter de 15% chaque année ! Avec ces chiffres, on comprend mieux pourquoi être certifié Halal est aujourd'hui devenu un argument de vente pour beaucoup d'industriels, et un enjeu majeur dans le business alimentaire. A tel point, qu'on trouve tout en version Halal : boucheries, snacks, fast-foods, produits frais et congelés dans les grandes surfaces, mais aussi plus surprenant des oeufs ou encore de l'eau.
Preuve de l'engouement commercial, le Halal a depuis 2004 son salon-expo dédié, le "Salon de l'Alimentation Halal", qui se tient à Paris, porte de Versailles, et qui rassemble les pros du secteur, venant de toute l'Europe.

La certification Halal

Pour obtenir la certification Halal, les commerçants doivent passer par des organismes, de plus en plus nombreux, qui proposent leurs services de contrôles et de certification (payants). Ces organismes sont chargés de vérifier la traçabilité des produits, de contrôler les méthodes d'abattages des animaux, de délivrer les certificats, etc...

Parmi les plus connus, on trouve :
- ARGML (Association Rituelle de la Grande Mosquée de Lyon)
- AVS (A Votre Service)
- ACMIF (Association Culturelle Musulmane d'Ile de France)
- SFCVH (Société Française de Contrôle de Viande Halal)
- SCVH (Société Contrôle Viande Halal)
- et bien d'autres encore...

Les dérives liées au business Halal

L'Etat a désigné depuis 1990, 3 grandes mosquées (Paris, Lyon, Evry-Courcouronnes) qui sont les seules habilitées à délivrer des cartes de sacrificateur religieux (personne habilité à abattre les animaux selon la tradition musulmane), cartes qui sont également payantes, bizarrement.
Mais le rôle de l'Etat s'est malheureusement arrêté là, et les consommateurs doivent faire confiance aux organismes de contrôles, seuls garants de la qualité et de l'origine des produits. La certification Halal est finalement très peu encadrée légalement, elle n'est pas inscrite dans le Code de la consommation et ne possède donc pas de règles et de critères précis officiels, ce qui entraine quelques dérives et scandales : faux certificats dans certains fast-food, certificats attribués à des produits contenant du porc, tampons de certification détenus par les abattoirs eux-même, ...

Aujourd'hui, le Halal est devenu un tel business, que l'appât du gain dépasse de loin l'aspect religieux, et il devient difficile de différencier le vrai du faux Halal... Comme souvent, le profit passe avant tout le reste, au détriment du consommateur !

Articles recommandés

  1. L'hygiène dans les fast food L'hygiène dans les fast food
  2. Une taxe kebab instaurée à Avignon Une taxe kebab instaurée à Avignon
  3. Braderie de kebabs à Lille Braderie de kebabs à Lille
  4. Kebab et Faits divers : la loi des séries Kebab et Faits divers : la loi des séries