La concurrence s'intensifie pour les Kebabs

Le 16/12/2009 à 18h55 - Kebab Business

On le sait, la nourriture rapide a le vent en poupe. En tête de ligne le Kebab, à qui on ose parfois promettre un avenir en or. Pourtant, force est de constater que la concurrence s'intensifie pour les kebabs. Outre la mauvaise image que véhicule le Kebab au travers des différents médias, c'est surtout sur son cœur de métier: la restauration rapide, que le kebab va devoir se battre.

En effet, on constate que les snacks Kebab dits "classiques" sont de plus en plus rares. Qu'entend-on par un kebab classique? Le classique, c'est celui qui est spécialisé dans le kebab et la cuisine Turque et/ou Grecque, orientale. Aujourd'hui, on retrouve davatange de snacks qui proposent un menu divers allant de la pizza à hamburger en passant par le panini ou le bun's.

Une diversification liée qui semble inévitable tant les concurrents sont de plus en plus nombreux pour les Kebabs ces dernières années: Chaines de fast-food en constante expansion, sandwicheries franchisées (ex: Subway), le succès du sushi mais aussi la floraison de points de vente de pâtes.

Autre concurrent de poids, les chaînes de Pizza. Pizza et Kebab ne boxent assurément pas dans la même catégorie. De surcroit, le kebab souffre maintenant d'une concurrence directe accrue de la part des grandes enseignes de Pizzas "rapides" qui ont mis le kebab à leur menu. Recémment, c'est Domino's Pizza et sa kebaba qui est rentré dans la danse, après que Speed Rabbit Pizza ait déja mis la Kebab street à son menu.

Pourtant, du côté des consommateurs, le désir de garder un kebab "classique" est fort. Ainsi, certains adeptes que nous avons rencontré déclarent: "Si je veux une Pizza, je vais chez un Pizzaïolo...un hamburger à Mac do, ou du poulet à KFC. Il ne me viendrait pas à l'idée de prendre une pizza dans un snack kebab". A contrario, il est vrai que la plupart nous ont dit "Pour un vrai Kebab, je n'irais pas dans un snack sans broche".

Voila donc une problématique que les restaurants Kebabs sont aujourd'hui obligés d'affronter: Se diversifier au risque de perdre son cœur de métier ou rester centré sur le kebab et voir une partie de sa clientèle aller voir ailleurs?

Deux écoles semblent s'opposer littéralement à ce sujet. L'ancienne école, traditionnelle, parmi lesquels certains refusent même de servir des frites, alors que d'autres ont fait le pari des fast-food hallals proches des grandes enseignes américaines et proposent une carte des plus fournies.

Articles recommandés

  1. Kebab Party, c'est parti ! Kebab Party, c'est parti !
  2. Le Foodtruck Our Kebab Le Foodtruck Our Kebab
  3. Grillé, le kebab chic de Frédéric Peneau Grillé, le kebab chic de Frédéric Peneau
  4. Le Kebab va-t-il résister à la crise ? Le Kebab va-t-il résister à la crise ?