Sandwich grec - frites - La Turquoise à Paris

Le 30/04/2014 à 18h15 - Chroniques du Kebab

Lundi, 7 avril 2014. Le rendez-vous est pris. Notre soirée sera un trio de Game Of Thrones - bière - kébab, chez une amie qui habite rue Pernéty. Rue Pernéty, c'est un peu un mythe pour nous trois, passionnés de kébab que nous sommes, on sait qu'il y a la Turquoise, le kebab le mieux noté de cette noble place qu'est kebab-frites.com. On sait qu'on s'attaque peut être à du lourd, qu'on tombera peut être de notre siège. Mais on le fait quand même.

Ca sera trois complets sauce blanche patron. Avec frites. Un rapide coup d'oeil au décor de la place vous rassure : chaises en bois, décor tradi' mais pas toc, une rapide lecture des ardoises blanchies de craies nous permet de constater que nous ne sommes pas juste 'dans un grec' mais bien chez quelqu'un qui sait ses gammes de plats traditionnels. Deuxième étape, les yeux se posent sur les bacs contenant les ingrédients. La salade est coupée finement, pour garder le croquant. Elle est persillée, parfumée, ca se voit. La tomate est bien rouge, l'oignon nous appelle de son teint rosi. Ni une ni deux les frites sont dans le bain, il fait chaud, on se sent bien. Le préposé à la viande coupe de généreuses tranches avec ce long couteau, que pour ma part je préfère aux trancheuses électriques. On est tradi' ou on ne l'est pas.

Quelques instants plus tard, le corps du Christ est entre nos mains, nous rentrons dans notre tanière pour déguster.

Les frites sont parfaites. Simplement. Trop peu nombreuses, mais parfaites. Point de frites recuites car refroidies par l'absence de client ici. Mais bien une frite grasse, moelleuse, généreuse, qui boit la sauce comme un éthiopien s'abreuverait dans un lavabo JacobDelafon(f).

Le pain est croustillant, doré on sent qu'il est passé sur la plaque chauffante quelques minutes pour lui donner toute sa noblesse, ca ne trompe pas, on sait à qui on a affaire. La viande est parfumée, délicate, fine, la sauce blanche est tout simplement succulente. Comme dit le proverbe 'une seule goutte de sauce blanche vous manque et tout est dépeuplé'. C'est bien le seul reproche que l'ont peut faire à ce sandwich : il manque un peu de sauce pour venir noyer les bas-fonds de notre vianderie. Après le carnage, le goût reste en bouche, longtemps, fin, raffiné.

Sandwich grec - frites - La Turquoise à Paris - Photo 1 Sandwich grec - frites - La Turquoise à Paris - Photo 2 Sandwich grec - frites - La Turquoise à Paris - Photo 3